Forum de discussion et d'échanges sur la magie et l'ésotérisme
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Valériane [Valeriana officinale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La Valériane [Valeriana officinale]   Sam 5 Juil - 15:29

La Valériane [Valeriana officinale]


Synonymes : Herbe-aux-Chats, Guérit-tout.

En anglais : Common valerian.


La valériane est une plante vivace à rhizomes qui atteint une taille de 2 m maximum.
Ses tiges sont cannelées, ses feuilles opposées et présentant de nombreuses folioles.



Les fleurs sont rose ou blanches et n’excèdent pas une taille de 5 mm et se regroupent en capitules compacts aux sommets des tiges. Ces fleurs dégagent un parfum de miel.
La floraison se déroule de mai en août.



La valériane est une plante fréquente qu’on rencontre jusqu’à 2000 m d’altitude en Europe ainsi que dans l’ouest de l’Asie. Elle affectionne les sols humides et fertiles dans les bois, prairies, fossés, bordures de rivière, clairières. Cependant, on note qu’elle est absente de la région méditerranéenne.

Hildegarde de Bingen préconisait son usage contre la goutte et la pleurésie au XII ème siècle.
Au Moyen-Âge, elle fait partie des plantes « consolantes », c’est-à-dire des plantes qui soulagent parmi lesquelles on trouve les fameuses solanacées suivantes : belladone, mandragore, datura et jusquiame.
Plus tard, en 1592, Fabio Colonna, botaniste italien, fut débarrasser de son épilepsie grâce à la valériane. On commence dès lors à s’intéresser à ses vertus antispasmodiques et anticonvulsives.

On dit de la valériane qu’elle protège des démons si on l’enferme à l’intérieur d’un petit sac en toile qu’on pendra au cou à l’aide d’un fil rouge.


La valériane en phytothérapie :


1/Parties utilisées :

*Racines


2/Principes actifs :

*Principes amers (valépotriates)
*Huiles essentielles
*Acide valérique
*Alcaloïdes (valérine, chatinine)


3/Propriétés médicinales :

*Sédative
*Hypnotique
*Relaxante
*Tranquillisante
*Antispasmodique
*Anticonvulsive
*Apaise les états de surexcitation et de trépidation nerveuse.
*Régule le sommeil
*Favorise la concentration
*Absorbe les excès de suc gastrique
*Vermifuge


4/Usages :

*Etats dépressifs
*Fatigue nerveuse
*Angoisse
*Tristesse
*Névrose
*Insomnie
*Migraine et maux de tête
*Epilepsie
*Contractions nerveuses et spasmes psychosomatiques
*Crampes musculaires
*Troubles gastriques, aigreurs d’estomac.
*Irritation intestinale
*Plaies, ulcères, eczéma
*Cure de désintoxication du tabac

Chez les Chinois et les Arabes :

*Toux
*Asthme
*Goutte
*Rétention d’eau

Au Moyen-Âge :

*Peste
*Asthme
*Morsures d’animaux


5/Contre-indications, remarques, autres usages :

*A haute dose, la valériane peut avoir des effets contraires à ceux attendus. Une accoutumance est possible, aussi il est préférable de bien respecter les doses.

*C’est une plante réservée à l’adulte.

*Les racines possèdent une caractéristique odeur d’urine de chat (miam !)

*La valériane stimule la production de phosphate chez les plantes voisines.

*Il existe un élixir à base de valériane du genre de ceux que confectionnait le Docteur Bach. Il est préconisé en cas d’hypersensibilité, de stress ou d’anxiété. En cas de sensation d’avoir affaires à des menaces d’origine superstitieuse aussi.
Cet élixir vise le retour au calme, la sensation d’avoir à nouveau les pieds sur terre, de ne plus se faire attaquer par une bande d’aliens, par exemple.


Sources :

-Encyclopédie visuelle des plantes sauvages, Jean-Marie Polèse, Artémis Editions, 2007.
-Guide du promeneur dans la nature, Félix/Toman/Hisek, Hatier, 1974.
-Les plantes médicinales, Anne Iburg, Gründ, 2004.
-Les nouvelles plantes qui soignent, Danielle Roux, Editions Aspen, 2005.
-Plantes aromatiques et médicinales, Leslev Bremness, Bordas, 1996.
-Les remèdes de santé de Hildegarde de Bingen, Paul Ferris, Marabout, 2002.
-Le guide des fleurs du Docteur Bach, Paul Ferris, Marabout, 2001.
-Mon potager médiéval, Claire Lhermey, Equinoxe, 2007.
-Catalogue de semence, Association Kokopelli, 1999.
-Dictionnaire des superstitions et des croyances populaires, Pierre Canavaggio, Rombaldi, 1977.
-Ecole de botanique de la ville de Lyon.
-Larousse illustré, 2005.


A bientôt.


AFS
Revenir en haut Aller en bas
 
La Valériane [Valeriana officinale]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Valériane
» La valériane contre le mal de tête.
» Valériane - alternative aux somnifères...
» Valériane, passiflore ....
» Valériane : partie utilisée en phytothérapie-Tabac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Demeure de la Rose de Lune :: La pièce du Bien-être :: Herboristerie-
Sauter vers: