Forum de discussion et d'échanges sur la magie et l'ésotérisme
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Saule Blanc [Salix alba]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Saule Blanc [Salix alba]   Ven 27 Juin - 15:47

Le Saule Blanc [Salix alba]


Synonymes : Saule Argenté, Aubier.

En anglais : Willow.


Le saule est un arbre qui peut atteindre 20 m de hauteur. Comme le montre sa racine celte « sa-lis » (« près de l’eau »), le saule affectionne particulièrement les abords des lieux humides tempérés, en bordures de rivières et ruisseaux, par exemple (Europe et Asie de l’Ouest).
Il porte des feuilles pointues et lancéolées, légèrement dentées, vert brillant au-dessus et velues et argentées au-dessous.
L’arbre porte deux types de fleurs : des chatons mâles jaunes et des chatons femelles verdâtres.
L’écorce est épaisse et rugueuse, crevassée aussi et, la plupart du temps, elle possède une couleur brun/gris.



On dit qu’il ne faut pas confier un secret à un saule car celui-ci s’empresserait de le répéter au moindre bruissement de ses feuilles sous le souffle du vent.
En Russie, il porte malheur : « qui plante un saule dans son jardin prépare une bêche pour creuser sa tombe. »
Alors qu’au Tibet, il joue le rôle d’arbre de vie. Et est souvent associé aux notions de sacré, de fécondité, de pureté, d’immortalité, etc.

Hippocrate (IV ème siècle av. JC), déjà, conseillait des infusions de feuilles de saule afin de soulager fièvres et rhumatismes.
Dioscoride et Pline connaissaient ses vertus astringente, cicatrisante et antalgique.
Plus tard, Hildegarde de Bingen dira que le saule suscite la mélancolie et l’amertume.
Mais ce n’est qu’en 1829 que Leroux, pharmacien français, isola à partir de l’écorce de saule le principe actif qu’est la salicine avec laquelle on obtient de l’acide salicylique par oxydation.
Mais cela n’est pas très heureux car cet acide, s’il guérit les rhumatismes, provoque d’importantes brûlures d’estomac du fait qu’il se consomme en interne.
Un peu plus tard, naîtra l’acide acétylsalicylique, c’est-à-dire l’aspirine qui permet de se débarrasser des problèmes de brûlures d’estomac.


Le saule blanc en phytothérapie :

1/Parties utilisées :

*Ecorces
*Feuilles


2/Principes actifs :

*Flavonoïdes
*Tannins
*Glycosides
*Salicine


3/Propriétés médicinales :

*Fébrifuge
*Analgésique
*Antalgique
*Anti-inflammatoire
*Antirhumatismal
*Cicatrisant
*Astringent


4/Usages :

*Rhume
*Fièvre
*Maux de tête
*Rhumatisme
*Arthrose
*Goutte
*Aigreur d’estomac, pyrosis
*Intoxication alimentaire
*Insomnie d’origine nerveuse
*Cor


5/Contre-indications, remarques, autres usages :

*Le saule est déconseillé aux femmes enceintes et chez celles qui sont en période de règle. En effet, l’acide salicylique fluidifie le sang. Les hémophiles l’éviteront donc.

*Du bois de saule, on tire un fusain très apprécié.

*Le saule apparaît sous le n°38 des remèdes du Docteur Bach. Willow est classé dans le groupe « découragement. »



Sources :

-Les plantes médicinales, Anne Iburg, Gründ, 2004.
-Plantes aromatiques et médicinales, Leslev Bremness, Bordas, 1996.
-Les nouveaux remèdes naturels, Jean-Marie Pelt, Marabout, 2001.
-Le guide des fleurs du Docteur Bach, Paul Ferris, Marabout, 2001.
-Ecole botanique de la ville de Lyon.
-Dictionnaire de symboles, Jean Chevalier/Alain Gheerbrant, Robert Laffont/Jupiter, 1969
-Dictionnaire des superstitions et des croyances populaires, Pierre Canavaggio, Rombaldi, 1977.
-Larousse illustré, 2005.


A bientôt.


AFS
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Saule Blanc [Salix alba]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» contractures musculaires
» Le saule / An Haleg : *salix or not *salix ?
» Salix herbacea L. (Saule herbacé)
» Salix retusa L.
» Salix reticulata L.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Demeure de la Rose de Lune :: La pièce du Bien-être :: Herboristerie-
Sauter vers: